L’étrange affaire de Technolac de Roger Moiroud

Résumé :

Au départ, une banale conférence du commissaire Féra à Technolac, devant les élèves de l’école supérieure de commerce de Chambéry, sur le crime parfait. Puis, les confidences d’un étudiant qui aurait surpris une conversation troublante à propos d’un assassinat. Ensuite, la disparition du patron d’une entreprise spécialisée dans le conseil en énergie solaire. Enfin, la révélation d une affaire d’espionnage industriel aux ramifications internationales. Une enquête décidément très complexe dans l’univers de l’énergie-solaire où les enjeux commerciaux, financiers et stratégiques sont énormes. La ténacité légendaire de Féra sera mise à rude épreuve et le dénouement se révélera plus surprenant que prévu.

Le commissaire Féra :

Le personnage principal, Philibert Féra est un commissaire de police à Aix-les-Bains. Au fil de ses romans policiers, il mène des enquêtes avec ses deux adjoints Renaud et Isabelle, avec Claudia, sa « grande amie » , journaliste au Dauphiné Libéré et Pluche son petit caniche.

À travers les pages, on le découvre grand amateur de gastronomie locale, joueur de golf, amateur de littérature policière etc. C’est aussi un homme qui, après avoir vécu à Paris, profite pleinement de sa région natale dont il est si fier.

« Il avait rarement l’occasion de venir là. Situé à l’extrémité sud du lac, sur le terrain d’une ancienne base aérienne militaire, Savoie Technolac était un de ces technopôles qui avaient fleuri en France. Il accueillait des centres de recherche, des entreprises et des pôles de formation comme l’Université de Savoie ou l’école de Commerce de Chambéry. C’est cette dernière qui l’avait sollicité pour une conférence. »

L’étrange affaire de Technolac :

Pour cette cinquième enquête du commissaire Féra, le lecteur se retrouve dans les Alpes, à travers la région Savoie Mont-Blanc, au bord du lac du Bourget, sur le site de Technolac où d’étranges événements sont en train de se produire. En effet, le commissaire, suite à sa conférence sur le « crime parfait », va recevoir un inquiétant témoignage de la part de Philippe, un étudiant ayant participé à sa conférence. Troublé par ces dires, Féra ne sait pas s’il faut prendre cette révélation au pied de la lettre ou non… Mais peu de temps après, un corps est découvert, et l’assassin introuvable. Toutes les pistes mènent au développement de l’énergie solaire, ainsi qu’à des enjeux à grande échelle. Le secteur de la recherche est concerné, la course mondiale pour cette nouvelle ressource, l’espionnage international et peut-être même des stratégies militaires. À qui a profité un tel meurtre ? Serait-ce un crime parfait ?

« Il fit, cette nuit-là, un horrible cauchemar : deux hommes cagoulés tenaient par les pieds un troisième homme au-dessus d’une cuve remplie de chaux vive. L’homme criait : «Commissaire, faites quelque chose. Venez à mon secours». Puis les hommes laissaient tomber le corps dans la cuve et un cri insoutenable retentissait. Quand il se réveilla, Féra s’aperçut que c’était Pluche qui hurlait. Féra, en se retournant, était en train de l’écraser de tout son poids. Dès qu’il se fut dégagé, Pluche alla se blottir, en maugréant, dans sa panière. »

Mon avis :

Je vais être honnête, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Comme l’enquête du commissaire Féra est compliquée à mener, et que les enquêteurs tournent en rond, le lecteur ressent cette impression en lisant. Le début est donc long, mais passé les 60 premières pages, l’enquête commence à prendre de bons tournants, et je n’ai pas réussi à me décrocher de ce livre ! 🙂

Il y a aussi eu un autre « petit truc » qui m’a déplu dans ce livre. Ce truc, c’est la façon dont le commissaire juge les femmes: uniquement par leur beauté ou leurs « atouts »… Il n’y a rien de méchant dit dans ce livre mais j’ai trouvé ça « bizarre », et même déplacé, d’entendre encore des choses comme ça dans un livre …

Aussi, pour moi cette lecture a été assez comique car l’histoire se déroule sur mon campus. Je connais presque la totalité des lieux cités dans le livre et j’ai très bien imaginé l’histoire évoluer dans ce milieu. C’est la première fois que je lis un livre dont l’histoire se situe près de chez moi, dans des lieux que je connais. Maintenant que j’ai fini de lire cette enquête, quand je suis à Technolac, je ne peux m’empêcher de penser au livre. Par exemple, il y a un passage dans le livre qui fait référence au nom des rues : « après avoir suivi des allées qui portaient toutes des noms de lac ». Pour moi c’est devenue tellement quotidien, banal, que c’est un détail que je ne remarque même plus… J’ai cependant remarqué quelque chose qui m’a « choquée ». Lorsque le commissaire se rend sur la cité universitaire, il trouve tout de suite une place pour se garer ! (je pense qu’il a un super-pouvoir! ^^ ). Ainsi, je trouve que c’est quelque chose de très intéressant à lire et que je recommande totalement ! 🙂

Finalement, c’est un livre que j’ai bien aimé, malgré deux trois éléments qui m’ont dérangé. Encore une fois, j’ai trouvé cela intéressant de lire une histoire « locale », d’autant plus que l’intrigue de ce policier est très bien menée.

Titre : L’étrange affaire de Technolac

Auteur : Roger MOIROUD

Éditions : Thot

Collection : Polar

Année de parution : 2011

Genre : Policier, du terroir

Nombre de pages : 192

ISBN : 2849212229

4 réflexions sur “L’étrange affaire de Technolac de Roger Moiroud

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s