illustrations

Les peintures de Tomi Hamel révèlent l’impact de l’Homme sur la Terre…

The Impostor-Georges Zebra

Qui est-elle ?

Toni Hamel une artiste qui travaille sur différents supports de dénoncer les vices du comportements humains. Elle réalise notamment des dessins, des sculptures, du fil sur papier, des peintures à l’aquarelle ou enfin ses fameuses huile sur toile.

The Watch

Son univers engagé :

À travers ses œuvres elle défend les droits des animaux et dénonce les vices des hommes, comme le spécisme (globalement).

Une baleine est partiellement visible à travers deux hublots, elle est tatouée en bas du dos : Sea World. Des scientifiques prennent les mensurations d’un ours qui semble empaillé, d’autres replacent « correctement » les rayures d’un zèbre ( ou transforme un cheval en zèbre ), de la même manière qu’ils installeraient un meuble Ikéa, enfin un dernier peint un cheval aux couleurs des ÉtatsUnis. Vous voyez le genre… Toni Hamel met en scène des situations qui paraissent étranges et bizarres au premier abord mais qui sont pourtant similaires aux pratiques actuelles.

Je n’ai pas pour habitude de développer mon avis ( enfin un peu quand même mais sans analyse spécifique), pour la simple et bonne raison que je n’ai pas la science infuse. Chacun voit une œuvre à travers un regard différent et chaque interprétation est personnelle. Mais il y a ici, trois œuvres que dont j’aimerais vous parler plus profondément par rapport à leurs engagements….

Seaworld

Dans les bassins de SeaWorld, une baleine est enfermée. C’est une prisonnière. Le géant parc aquatique utilise les animaux marins comme des attractions pour attiré un public toujours plus nombreux. Heureusement qu’un tel mammifère n’a pas « les bonnes dimensions » comparer à son prédateur : l’orque !

The gardeners

Mais ces œuvres ne sont pas engagé qu’en faveur des animaux. Elles le sont aussi pour l’environnement dans sa globalité. Des tableaux sont dédiés aux ours polaires bien sûr, mais il y a aussi le sujet de la déforestation. Les hommes détruisent l’indispensable pour répondre à des besoins passagers… Quand allons-nous ouvrir les yeux ?

Ceci n'est pas un arbre ( Pour Charlie )

Vous pensez que ce tableau évoque la même chose que le précédent ? Et bien relisez le titre… Je me suis fait avoir aussi…

Je vous laisse avec une partie de l’interview faite par Joffrey De Dios Miguel de chez Effervescence Culturelle : http://www.efflorescenceculturelle.com/2016/09/13/toni-hamel/

Je vais commencer par dire que toutes mes œuvres explorent les sujets de grandes profondeur et importance, s’étendant sur un éventail de questions sociales actuelles, politiques et/ou environnementales qui sont importantes pour moi. J’exprime quelques thèmes à travers un voile de symboles, utilisant la satire et l’humour dans la mesure du possible. Je veux que le spectateur creuse au-delà de la surface peinte, de découvrir les sens et messages cachés que j’espère transmettre. Ceci n’est pas un arbre (Pour Charlie) est en effet un hommage aux victimes des attentats sur Charlie Hebdo. Cet événement horrible m’a extrêmement affecté, en tant qu’artiste et être humain. J’ai voulu créer un élément sur ce sujet depuis le déroulement de la tragédie mais je n’avais pas pu faire ainsi jusqu’à présent. La peinture montre deux hommes essayant d’abattre un crayon mais, comme la plupart de mon travail, en examinant de plus près les multiples sens sont révélés. Les hommes représentent aussi la tendance humaine à rejeter et/ou à détruire tout ce qui est différent, inconnu ou hors de l’ordinaire. Le crayon, l’instrument principal du travail d’artiste, représente la créativité et la liberté d’expression individuelle. Depuis intangible, ces deux entités (créativité et liberté d’expression) ne peuvent être contenues ni détruites, mais leur source (l’artiste) a elle-même un corps et par conséquent cela peut être attaqué et éliminé. Toutefois, un arbre, comme liberté d’expression et de créativité, ne meurt jamais réellement. Ses graines sont étendues au-delà, largement et même si un arbre est abattu, bien d’autres prendront sa place. Dans ce sens, le seul crayon est aussi le symbole pour la conviction d’un artiste de garder la tête haute et rester imperturbable parmi la furie et le chaos, d’une certaine manière offrant l’espoir pour l’avenir en combattant le présent. C’est pourquoi j’applaudis Charlie d’avoir refusé de fermer boutique après la tragédie et pour avoir plutôt choisi de continuer sur cette voie. L’art est un phare produit par l’humanité et pour l’humanité.

Que dire de plus ?

Tout art est une imitation de la nature. Sénèque

Aucun doutes là dessus : pour moi c’est une artiste vraiment remarquable ! Et elle ne l’ai pas uniquement parce qu’elle est bien attentionnée, mais aussi pour toute la technique qu’elle apporte à son art ! Son art fait ouvrir les yeux sur nos actes désastreux.

Aparté :

Le-regne-du-vivant

Le livre Le règne du vivant d’Alice Ferney rejoint les idées propulsées dans des tableaux comme Sea World.

Quelques photos :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ils en parlent :

Pour suivre l’artiste :

6 réflexions au sujet de “Les peintures de Tomi Hamel révèlent l’impact de l’Homme sur la Terre…”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s