Mangas, Science - Fiction, seinen

Voyage au centre de la Terre de Norihiko Kurazono (et Jules Verne)

Couv_310525

Résumé de l’éditeur

Hambourg, 1863. La vie d’Axel va changer du tout au tout lorsque son oncle, le professeur Lidenbrock, imminent géologue, trouve un étrange parchemin codé dans un vieux livre islandais. Le mystérieux message contient des indications pour se rendre au centre de la Terre ! Il n’en faut pas plus à l’impétueux professeur pour monter une expédition au grand désespoir de son neveu.

Avant-propos

J’espère ne pas trop partir dans tous les sens parce que j’aime beaucoup les œuvres de Jules Verne, la science, les gravures, et les récits d’aventure. Joli mélange… Ici, c’est une réécriture par le mangaka Norihiko Kurazono. Je suis beaucoup trop contente ! Désolée d’avance pour mon manque d’objectivité ! ^^

Une superbe réécriture

En lisant ce manga, j’ai eu l’impression de traverser les époques et d’être comme un petit oiseau à regarder, ou plutôt contempler, le début d’une grande aventure. Tout commence en en 1863 à Hambourg, un joli village au Nord de l’Allemagne, non loin de la frontière danoise. L’ambiance et l’esthétisme sont typiques des villes du XIXème siècle, des petites maisons à colombages, les routes sont joliment pavées et puis cette mode vestimentaire très soignée. En y repensant, ce n’était pas le mode de vie de la majorité et surement pas des plus confortable à porter, mais visuellement aujourd’hui, ce côté ancien paraît très élégant. C’est aussi l’époque de nombreux mouvements de pensée et de progrès scientifique, l’environnement parfait pour faire naître une aventure de science-fiction !

ob_52f3d9_capture-3

C’est dans cet environnement que nous rencontrons les protagonistes. Axel, jeune homme sentimental, intéressé par les sciences, tendre et très attachant. Vient ensuite son oncle, le professeur Lidenbrock, un homme estimé par ses pairs, avec un caractère particulier, un brin savant fou. Ils menaient « tranquillement » leurs recherches en géologie, minéralogie et physique jusqu’au jour où ils firent la découverte d’une énigme cryptographique dans un vieux livre. C’est à ce moment-là que commence la grande quête du secret de Arne Saknussemm, alchimiste de renommée, qui les conduira jusqu’en Islande, au pied du Volcan Sneeffels accompagné de leur robuste guide Hans.

Voycenter

news-voyage-centre-de-la-terre

Conclusion

Pour ce qui est de l’histoire, j’ai été surprise de voir que l’adaptation soit aussi fidèle au texte d’origine. Après, il est évident qu’en « seulement » quatre tomes l’histoire soit écourtée, mais elle l’ait de manière judicieuse et le suspense est présent de la première page à la dernière. Aussi, les dessins rendent bien hommages aux gravures de Gustave Doré, les modernisant avec un style plus actuel. Les détails sont soignés, sans être trop chargés, les personnages sont expressifs, l’ambiance nostalgique. Petite comparaison : même si l’histoire n’est pas du tout la même, le style de dessin manga, fin XIXe en Europe occidental, m’a rappelé le style de Jojo’s Bizarre Adventure avec Phantom Blood. Ainsi, ce fut une belle lecture, nostalgique et bien travaillée. J’ai hâte de lire la suite et peut-être, de relire le texte original… 😊

(Gravures d’ Edouard Riou, juste pour le plaisir pour la vue…)

Vous l’avez lu ? Ou avez-vous des adaptations de ce style à conseiller ? 😊

6 réflexions au sujet de “Voyage au centre de la Terre de Norihiko Kurazono (et Jules Verne)”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s