Bande-dessinée et roman graphique, Conte et légende, imaginaire, Jeunesse

La Mille et unième Nuit de Étienne Le Roux et Vincent Froissard

Quatrième de couverture :

– Ce pèlerin égaré ira quérir les troupeaux, qui serviront de rançon.

– Il se tient là humblement, j’en conclus que c’est un érudit, un sage, un maître. C’est donc lui que je vais garder en otage pendant que vous irez chercher la rançon.

Je vous laisse onze lunes pour rassemblez les troupeaux. Après cela, les otages seront servis à ma table…

*****

Venez ! Approchez-vous !

Prenez le temps de vous asseoir confortablement.

Maintenant, regarder vers l’Orient.

Entre le désert et les montagnes se dissimule la cité de Rum.

Résumé :

Le Sultan Shariar gouverne en imposant ses vues à la ville de Rum. Marié à Scheherazade, une conteuse qui tient le peuple éveillé, il accepte un pari fou lancé par le lion roi, Baali’m : lequel d’entre eux sera jugé le meilleur roi ? Leur juge sera un vieil homme dont la femme et le fils ont été respectivement transformés en âne et en singe par Lilith, la femme de Salomon, dans d’étonnantes circonstances

L’univers enchanteur :

En parcourant les pages, on est rapidement absorbé par la magie de l’histoire. Sur la première page, on nous réexplique l’histoire des Milles et une Nuit :

 » Dans le palais qui domine la ville réside celui qui garantit cette vie paisible, le sultan Shahriar. Roi sage et prudent, il n’a qu’un seul défaut : depuis la trahison de sa première femme, il s’est juré d’épouser, chaque soir, une jeune fille différente et de la faire étrangler au matin. Ainsi en fut-il fait, et ces jeunes femmes se raréfiaient jusqu’à ce que la fille de son grand vizir, Shéhérazade, entrât dans sa couche. Le sultan a succombé autant à ses charmes qu’à l’exotisme de ses histoires. « 

Mais ce passage ne nous mène pas à écouter une des merveilleuses histoires de la princesse. Dans ce livre, on va plutôt se concentrer sur les personnes qui gravitent autour d’elle : sa soeur et son mari. Dinarzade, qui en a assez de « tenir la chandelle » entre Shéhérazade et Shahriar, décide de partir à l’aventure en dehors du palais et de rencontrer de nouvelles personnes. Son mari, lui, part à la chasse au lion… Mais tout ne se passe pas comme prévu… On se retrouve alors piégé entre les stratagèmes d’un roi, les plaintes d’une soeur en quête d’aventures, ainsi que de mythes et magie de l’Orient. C’est un enchantement.

Le dessin :

La première de couverture en dit longue sur le dessin et l’histoire que l’on s’apprête à lire. Comme vous pouvez le voir ci-dessus, les dessins sont splendides. La couverture est ornée de dorures du contour du livre jusqu’au palais du Sultan. On observe alors un beau mélange entre le doré et les différentes nuances de bleu. Au cours de l’aventure, on remarquera l’audacieux mélange entre les couleurs chaudes de la journée et froide de la nuit pour peindre un Orient magique. À ces couleurs se mélangent les arabesques en bordure de certaines bulles et les personnages au trait particulier. À première vue, le trait de crayon de Vincent Froissart semble dur et froid, mais il donne à ses personnages une émotion particulière. Aussi, il met en avant une multitude de détails dans les paysages et les architectures, ce qui nous laisse seul face à toute cette splendeur inconnue

Seul point négatif :

Le seul point négatif avec ce livre, n’est pas l’histoire. C’est le livre en lui-même, et plus particulièrement la quatrième de couverture. Le résumé ne colle pas avec l’histoire. En fait, ce n’est pas un résumé, mais des extraits de l’histoire. Ceux-ci ne nous servent pas à grand-chose dans la mesure où, on ne connaît pas encore les personnages et la situation initiale. C’est dommage et je pense que ce n’est pas quelque chose qui doit pousser à l’achat (lorsqu’on ne connaît pas du tout le livre et qu’on se base sur le résumé). Pour ma part, c’est le Bouquineur qui m’a offert ce magnifique livre, il savait qu’il me plairait. Je tiens donc simplement à préciser, qu’il ne faut pas se fier à la couverture, mais à la première page ou aux illustrations qui sont splendides ! 😉

Point positif :

Tout comme ce fut le cas pour La Grande Ourse par Elsa Bordier et Sanoe, qui est aussi un livre de la collection Métamorphose de chez Soleil, le livre est vraiment magnifique ! Le livre est soigné à tous les points de vue, la première est quatrième de couverture est tout aussi magnifique que la tranche du livre ! Je me répète, mais les dessins sont très beaux, les dorures parsemées sur les dessins les rendent magiques. On se croirait dans un monde merveilleux. Aussi, je trouve que cette édition ressemble, part ses dorures et la couleur bleutée de la couverture, à une ancienne édition des contes des Mille et Une Nuits, c’est fabuleux ! 🙂

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre, il est juste magnifique. En le lisant j’ai eu l’impression de me retrouver quelques années plus tôt. C’était lorsque j’adorai lire ou écouter de beaux contes avant d’aller dormir, l’esprit rêveur, ou, lorsque j’essayais de me préparer au plus vite, avant d’aller à l’école, pour pouvoir regarder le dessin animé Princesse Shéhérazade. Ce fut pour moi, donc un grand plaisir de plonger dans cet univers magique et dépaysant. Ensuite, je trouve que cette revisite du classique a été une bonne idée. Bien que l’histoire ne ressemble pas aux contes habituels, la rencontre avec ses personnages, les esprits et les légendes furent un bon moment. J’ai juste trouvé la fin étrange, car elle est assez inhabituelle, mais je n’ai pas été déçue.

Pour aller plus loin :

Titre : La Mille et Unième nuit

Scénariste : Étienne LE ROUX
Dessinateur et coloriste : Vincent FROISSARD

Éditions : Soleil Paris
Collection : Métamorphose

Genre : bande-dessinée / classique revisité
Année de parution : 2017
Nombre de pages : 82
pages

ISBN : 978-2-302-06393-8

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s