Bilan culturel Janvier – Février 2020

CmQ7ZWVVMAAhgOa
(East – Anton Lomaev)

Ce début d’année a été marqué par quelques évolutions sur le blog. Les nouveaux objectifs se résument globalement en : il ne faut plus se focaliser uniquement sur les livres et accepter le fait d’être soi. Aussi, il y a eu quelques changements dans ma vie personnelle qui se constatent dans ce bilan culturel : je me laisse de plus en plus aller vers positif (avec les choses qui me tentent vraiment) et je découvre plein de nouvelles choses. Je sors peu à peu de ma zone de confort sans me brusquer. Il a plus d’animés et plus de films d’animation, deux grosses lectures qui traînaient depuis trop longtemps sur les étagères, quelques livres pour les cours, et enfin des lectures courtes et graphiques. Ces deux mois ont aussi été ponctués par de petites sorties en pleine nature dans l’objectif de me familiariser à la photo ou de gambader dans les alentours. C’est un bilan qui change un peu. 

Films

J’ai l’impression que le bilan en films s’alourdit à chaque fois. Il faut aussi dire que de nombreux films me tentent et que certaines personnes savent bien me convaincre. Grâce à l’association du cinéma de la fac (Univerciné) j’ai pu voir de nombreux films. The Lighthouse est un film qui m’a beaucoup surpris au niveau des images et du ressenti (j’en avais d’ailleurs fait une chronique, le lien est juste ici : |Film| The Lighthouse). A l’occasion d’une soirée animation ce fut un plaisir de découvrir Millennium Actress (qui, paraît-il, a été restauré), de même pour les Enfants du Temps qui est très poétique… Ces mois de pluie ont aussi été l’occasion de revoir un classique dont je gardais un mauvais souvenir : Princesse Mononoké et comme on dit « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ». Il était aussi nécessaire de regarder Le château dans le Ciel, encore un animé magnifique qui fait réfléchir à la place de l’urbanisation et la Nature dans nos sociétés industrialisées. Et finalement pour continuer dans les films qui sensibilisent à l’environnement et aux droits des animaux, avec ma famille nous avons vu Marche avec les Loups, un film qui bouscule adroitement les esprits.

Séries

En janvier je n’ai regardé des séries qu’au goutte à goutte avec Assassination Classroom (toujours la première saison) et Dark, un revisionnage causé par des oublis trop importants. J’aime beaucoup ces deux séries mais le rythme me gêne un peu. Ensuite j’ai vu la saison 2 de Sex Education. Euhm que dire… J’aimerais beaucoup en faire un article, il y a de nombreuses choses à dire mais je remets en compte ma position et ma légitimité d’en parler… Sinon j’ai repris le visionnage de Hunter x Hunter après un petit décrochage au niveau de l’arc des fourmis puis j’ai tout dévoré (héhé) Encore des choses dont j’aimerais parler, les messages sont très forts.

Livres

Comme dit plus haut, concernant les livres c’est plutôt hétérogène… J’ai commencé le mois en lisant Derrière la porte, un petit livre qui parle de l’enfance et de maltraitance avec un aspect conte macabre. Ma sœur m’a (un peu) forcé à le lire et finalement je ne suis pas déçue, il se lit d’une traite. Ensuite j’ai essayé de me documenter tant bien que mal sur l’Art, j’ai été un peu déçu. Tout est trop eurocentré (et qu’une partie de l’Europe en plus) ou pas assez actuel par rapport à ce que je recherchais. La jeune fille à la perle m’a été conseillé par un proche et ça été un véritable coup de cœur : frappant. Après ça j’étais repartis pour pouvoir lire des romans « historique » et j’ai enfin lu le tome 3 puis le tome 4 qui attendaient tous deux dans ma bibliothèque. Je ne sais pas si j’arriverai à en parler dans une chronique, on verra. Quelques mangas ont aussi rejoint mes lectures comme les tomes 5 et 6 d’Ajin et Créatures fantastiques (chronique juste ici) qui ont été de très belles lectures. Une collègue de la bibliothèque m’a aussi conseillé deux BD qui sont des sortes de reportages : Algues vertes (dont je vous ai récemment parlé ici) et Dans l’ombre de la peur, un livre qui rappelle l’histoire du lanceur d’alerte Edward Snowden.

Conférences

De ce côté-là, c’est le néant. Je suis un peu triste de ne pas avoir pu aller au festival du cinéma alpin comme l’année dernière. Mais apparemment, il y avait eu de jolis reportages. Idem pour les conférences sur la réintroduction du loup ou sur l’arrivée précoce des abeilles et leur avenir… Donc pour me consoler :

Nature

J’ai passé un petit peu de temps dehors ! C’est d’ailleurs quelque chose qui m’étonne beaucoup : de voir à quel point (parfois) on apprend plus de choses en passant une journée dans la nature à apprendre des choses sur soi, sur les autres avec une sorte de développement personnel. Mais aussi à quel point on peut acquérir des connaissances naturalistes. Par ces temps des plus aléatoires, rien n’a été plus idéal que de gambader vers les marais et cours d’eau ou d’observer la montagne depuis la vallée… Ce fut aussi l’occasion de prendre quelques photos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 réflexions sur “Bilan culturel Janvier – Février 2020

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s