Jour J, Napoléon Washington de Duval, Pécau et Mr Fab

Série: Jour J  Tome : 17

Titre : Napoléon Washington

Scénario : Fred Blanchard, Fred Duval, Jean-Pierre Pécau

Dessin : Mr Fab

Editeur : Delcourt

Année de parution : 2014

Nombre de pages : 56

Genre : BD, Uchronie, Historique

ISBN :978-2-7560-4219-0

« 1799:le fils adoptif du père de la nation américaine part à la recherche de l’Eldorado »

Quatrième de couverture :

Le concept:

Et si l’Histoire avait pris un cap différent de celui que nous connaissons ? Et si les Russes avaient réussi à marcher sur la Lune avant les Américains ? Et si l’épicentre de la guerre froide s’était trouvé à Paris et non à Berlin ? Et si l’attentat de Dallas avait eu lieu en 1973 et non en 1963 ? Et si l’Allemagne avait gagné la Première Guerre mondiale ? Et si l’imagination avait pris le pouvoir en mai 68? Et si les anarchistes avaient renversé le tsar Nicolas II en 1917 ?

Tous ces récits, fondés sur des faits historiques et des hypothèses réalistes, nous amènent à découvrir les conséquences de ce jour où tout a basculé : le JOUR J.

L’album:

Carlo Maria Buonaparte, avocat victime des vendettas corses, décide de partir pour les Amériques. Dans ce Nouveau Monde en pleine révolution, il s’engage auprès des rebelles américains et devient l’ami du plus célèbre d’entre eux, George Washington. Avant de mourir sur le champ de bataille, il fait promettre au père de la nation américaine de devenir également celui de son fils, le jeune Napoléon.

Le héros:

Napoléon Bonaparte, né à Philadelphie le 15 août 1769. Son père, exilé de Corse, combat pour l’indépendance de l’Amérique aux côtés de George Washington. Ce dernier adopte l’enfant Bonaparte après la mort de leur père. Le jeune Napoléon est alors élevé pour devenir un brillant officier de l’armée américaine : il développe des qualités de commandement et de stratégie hors du commun qui suscitent bien des jalousies dans les arcanes du pouvoir.

Découverte d’une nouvelle série :

Le Bouquineur et moi avions passé un après-midi, pendant les soldes d’été, à errer entre différentes librairies. Lorsque nous étions entré chez La Fnac nous avions été surpris de voir une caisse contenant des livres soldé. La plupart étaient très abîmés, d’autres des livres pour enfants ou encore des livres en versions originales. Néanmoins, il y avait deux bandes dessinées qui ont accroché mon regard : JOUR J et L’homme de l’année. Je ne connaissais pas le principe et la lecture du concept m’a beaucoup plu. Le fait que ces BD soient très historiques allait me permettre de me plonger dans l’Histoire et d’en apprendre plus.

Voici- donc Napoléon Washington !

Mise en garde :

J’ai eu beaucoup de mal à vous parler de ce livre car il ne m’a pas plu. J’ai eu beaucoup de mal à le lire, le comprendre, faire des recherches pour compléter les bulles : par exemple qu’est-ce qu’était la Nouvelle-Grenade, qu’est-ce qu’il s’est vraiment passé en 1799… C’est pourquoi je ne pense pas pouvoir vous en faire une critique structurée et constructive.

Mon avis :

En temps normal, j’aime beaucoup les uchronies. Je trouve que ce genre littéraire permet de réfléchir. Là où les univers parallèles transportent et font rêver, les uchronies terrifient et intriguent.

Globalement :

Je m’étais dit « tiens celui-là est original et te ferai réfléchir ». Et bien non. Oui, il est original. Oui, on se pose de nombreuses questions : et si ça avait vraiment eu lieu ? Mais non, cette histoire n’est pas extraordinaire. Ça m’a vraiment déçue. Je ne sais pas à quoi je m’attendais mais ce n’était sûrement pas à ça. On se retrouve en Amérique, en 1799 (merci le titre), mais il y a très peu d’indications. Celles que j’ai rencontrées, j’ai eues du mal à les comprendre, sans doute à cause de mon ignorance sur cette période. Mais j’aurai aimé en savoir plus.

Page 2 Jour J tome 17 - Napoléon Washington

Situation spatio-temporelle :

J’ai beaucoup appris sur la région, la disposition des territoires, les États et pays déjà conquis à cette époque. J’ai sans doute aussi découvert comment vivaient les « grandes personnes » à cette époque, les classes sociales, la fonction des dirigeants, comment les hommes combattaient… L’existence d’une sorcière auprès de Napoléon m’a aussi beaucoup surprise et un peu amusé !

L’aventure :

L’histoire est elle-même est « banale« . Au commencement on se retrouve à la belle étoile, puis au combat, puis avec Napoléon. Même le début je ne l’ai guère compris. Vient ensuite le moment au Napoléon décider de partir à la recherche de cette cité… J’ai trouvé que seules les dernières pages étaient intéressantes. C’est seulement à ce moment de l’histoire, aux environs de quarantième page, que je me suis retrouvé transporté. Je me revoyais lorsque qu’enfants je suivais Esteban, Sia et Tao au cœur des Mystérieuses cités d’or. Seulement après 40 pages d’acharnement…

Ce que je pense vraiment :

L’idée de départ me paressait assez originale, farfelue.  Napoléon, fils adoptif de G.W. qui l’eût cru ?

Le contexte historique est bien respecté.

Les auteurs n’ont pas changé son caractère de conquérant, on devrait donc arriver à suivre.

Trop de personnages sont présents autour de Napoléon. On a déjà du mal à se plonger dans un tel univers en seulement une cinquantaine de planche alors retenir qui est qui devient complexe !

Quand on découvre l’Eldorado, l’aventure commence ; on est dans la jungle. On remarque aussi que la perspective de l’or  aveugle les hommes.

Pour ce qui concerne les dessins ils sont très réalistes même si ce n’est pas trop mon genre.

Conseil :

J’ai prêté cette BD à un membre de ma famille qui possède une grandes culture générale. La lecture de cette histoire ne lui a pas été aussi compliqué que pour moi car il connaît le contexte historique. Je pense que pour pouvoir suivre cette série il faut être soit un passionné d’histoire, soit admiré un de ces personnages ou alors avoir une grande culture. Une fois ces « conditions » remplies je pense que cette lecture peut être un véritable plaisir !

Ma note : 5/10

J’aurais pu être plus sévère mais malgré la lecture difficile je dois reconnaître l’originalité dont ont fait part les auteurs et tout le travail que représente cette bande dessinée.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s