Auto-édition, imaginaire, Jeunesse, romance, Science - Fiction, Service Presse

Les Enfants de Vénus de M.S. Mage

Résumé:

Quelques centaines d’années après la Révolution de Vénus qui a permis l’avènement d’une ère matriarcale, Physalis, princesse de Salissà et descendante de Vénus, est en âge d’enfanter une héritière pour le trône. Au mépris du protocole, elle refuse la méthode d’insémination et fait appel à un procréateur. Mais dans un futur où les hommes sont considérés par la plupart comme des êtres inférieurs, ce choix ne s’avère pourtant pas si simple…

Les deux jeunes gens que tout oppose commencent à devenir proches et cette intimité inédite remet en cause l’ordre établi. Face à la pression du conseil du royaume et aux interdits qui planent sur cette relation, Physalis va devoir faire un choix entre ses responsabilités d’héritière et ses convictions…

Les Enfants de Vénus est un roman d’anticipation, mêlant romance, aventure et science-fiction. L’auteur vous invite à plonger dans son univers futuriste insolite, ode à l’espoir, à l’égalité et à la nature.

Laissez-vous emporter par la délicatesse des sentiments et les rebondissements palpitants de cette histoire d’amour impossible !

Un Univers des plus particuliers

Suite à des catastrophes naturelles d’origines climatiques, le monde est dévasté. La Révolution de Vénus permet l’amendement d’un nouveau mode de vie avec ces survivants : les Enfants de Vénus. Cette société matriarcale met en œuvre des femmes libres et toutes puissantes face à des hommes esclaves. Comme dans une ruche, les femmes travaillent et ont des responsabilités. Elles permettent à la société de vivre. Les femmes donnent naissance à des filles pour permettre à leur société de « bien » fonctionné. Les hommes, à l’image des faux-bourdons, ne sont là que pour faire perdurer l’espèce. Bien entendu il est préférable que l’enfant à naître soit de sexe féminin. Aussi pour augmenter leurs chances, et pour empêcher les d’avoir des sentiments pour les hommes, celles-ci ont recours à l’insémination artificielle.

On se retrouve projeté dans un monde de femmes, ou l’amour entre un homme et une femme n’a pas sa place. Notre princesse a la responsabilité de donner une héritière au trône. Malgré les réticences de sa mère la Reine, elle choisira un procréateur naturel du nom de Lime.

Les personnages :

Notre héroïne est la princesse du royaume de Sàlissa, la princesse Physalis. C’est une jeune femme en quête de renouveau. Elle incarne la jeunesse à tout point de vue. Son esprit rebelle, sa sagesse et la force de son caractère fascine. Elle sait ce qu’elle veut. Plus tard, elle deviendra reine de la cité, mais elle veut être une reine en accord avec ses convictions, une femme qui s’affirme et qui pense sagement. C’est le genre de personne que l’on aimerait rencontrer dans la vraie vie. Elle m’a aussi beaucoup fait penser au personnage de Ludmilla dans la saga Nox d’Yves Grevet.

Lime. Lime c’est celui qui deviendra le procréateur naturel de Physalis. Ou peut-être pas. Mais leur relation n’est pas que charnelle, elle est belle et attachante. Son existence en tant qu’homme et sa place dans cette société intrigue…

Elle allait devoir choisir un procréateur, mais sur quels critères ? La beauté ? La robustesse ? Son imagination s’affola. Elle se dit même pendant un court instant qu’elle regrettait son choix, avant de se raviser. Non, elle était sûre d’elle. Sa conviction était profonde, et renforcée par une intuition infaillible. Être intime avec un homme ne devait pas être si effrayant…

Petits plus:

J’ai été surprise par le nombre de références comprises dans ce livre. J’adore quand c’est ainsi. L’histoire, en plus d’être complètement géniale, impressionne par la réflexion qu’elle engendre et les clins d’œil qu’elle envoie.

Le fait que la société soit matriarcale fait réagir. Les situations inhabituelles choquent plus. Et même si le monde dans lequel on vit a grandement évolué, ce progrès ne se fait pas à toutes les échelles. C’est un combat permanent.

Il y a aussi quelques sujets subliminaux comme le réchauffement climatique et l’homosexualité.

L’abondance de références ne m’a pas sauté aux yeux. Loin de là. J’ai été aveugle. L’amour rend aveugle. Comment n’ai-je pas pu voir le prénom des personnages pendant ma lecture ? Ils sont presque, si je ne me trompe pas, issu de végétaux abordant diverses significations. À votre avis que signifie « physalis » ?

Mais il n’y a pas que cela, le récit porte les traces de la mythologie et de ces héros… À vous de voir ! 🙂

Mon avis

L’univers créé par l’auteure est très original. J’ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir. L’histoire est fluide, prenante, donne des frissons, fait espérer et attriste. Il fait aussi voyager dans un drôle de paysage, entre sables, eau et terre. J’espère vraiment qu’il y aura une suite ! Vous l’aurez compris, j’ai adoré !

Remerciements :

Je tiens tout d’abord à remercier l’auteure M.S. Mage pour ce service presse, malgré ma lecture très tardive, et cette aventure tout à fait géniale ! Merci encore à la plate-forme SimPlement.

Le conseil va lui trouver une place où il sera bien utile, et où il ne te dérangera plus.

Sur le même thème :

Titre : Les Enfants de Vénus

Auteur : M.S. Mage

Éditions : Auto-édité

Année de parution : 2017

Genre : Anticipation, Romance, Science-fiction,

Nombre de pages : 261

ISBN: 978-1522085539

4 réflexions au sujet de “Les Enfants de Vénus de M.S. Mage”

  1. Bah, j’ai envie de le lire maintenant. C’est malin ! x)
    Je connaissais le physalis parce qu’on me fait tout le temps la blague par rapport à mon prénom (Alice, le fils d’Alice, le « phys » d’Alis tu comprends ? Bref ! x)) mais je viens d’apprendre que ça signifie vessie, je m’attendais pas à ça… 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Il est vraiment super haha 😀 (en plus j’insiste ^^)
      Oh non mais qui ose faire des blagues comme ça ? 😂
      Ah ouais c’est assez surprenant ! je parlais du sens botanique : « Plante vivace appelée couramment amour en cage, au calice renflé très décoratif. » C’est un truc que j’ai vu en cours de bio :’)

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s